Négation d’abandon.

Abandon et négation.

« Et tu vis mon impuissance à t’approcher comme un abandon. »

Oui, et non.

Oui, je me sens abandonnée.

Non, je me sens surtout niée dans mon besoin d’être maternée par celle dont c’est le rôle.

Mon abandon, c’est la négation de mon besoin d’être couvée, éduquée, prise en charge. C’est la négation de mon statut d’être qui en a besoin et qui en a le droit. Mon abandon, c’est encore me dénaturer.

3 réponses à Négation d’abandon.

  • Marcia dit :

    Pourquoi dans « Mon abandon, c’est la négation de mon besoin d’être couvé, éduqué, pris en charge. C’est la négation de mon statut d’être qui en a besoin et qui en a le droit. Mon abandon, c’est encore me dénaturer. » l’accord est-il au masculin ? (couvé, éduqué, pris en charge)

  • Lili la tigresse dit :

    Excellente question. Je ne sais pas.

  • Marcia dit :

    Autre remarque : tu exprimes ton besoin d’être maternée par celle dont c’est le rôle.

    Aujourd’hui ?
    Tu ressens aujourd’hui le besoin d’être maternée ?

    Ou bien aurais-tu besoin, aujourd’hui, que « celle dont c’est (c’était ?) le rôle » te dise que oui, elle aurait dû te materner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>