Carcioffi romani

Pour les puristes, je le dis tout de suite, mes carcioffi romani n’ont rien à voir avec les carcioffi alla romana!

Pour les purs francophones, « carcioffi » est le pluriel de « carcioffo », mot italien pour désigner l’artichaut (qui s’écrit avec un -t, comme je l’oublie à chaque fois!). En farfouillant sur le net, j’ai découvert que l’artichaut est une espèce de chardon « domestiqué » et transformé par l’homme. Ce légume, connu depuis le moyen-age, serait, parait-il, arrivé dans nos contrées par l’entremise de Catherine de Medicis, florentine de naissance et française par son union avec Henri II. Etant friande de cette petite  douceur, elle aurait importé cette plante et les jardiniers royaux se seraient chargés de l’acclimater à nos climats plus froids.

Bon, après cette longue introduction, il est temps de parler bouffe, non? Alors, pourquoi carcioffi romani – où artichauts romains? Parce que je suis allée, fin juin, à Rome et que j’y ai mangé une entrée à base d’artichauts absolument délicieuse, que j’ai tenté de refaire chez moi, selon mon souvenir. Je vous livre donc ce premier essai, qui nous a impressionné par sa finesse et sa justesse, même si des améliorations sont à apporter.
img_4497_1

Carcioffi romani

Ingrédients :

Pour une petite entrée pour 3/4 personnes voire un plat principal pour deux.

  • 2 artichauts bien verts, bien gros
  • 2 ou 3 CS de ricotta
  • sel et poivre
  • un filet d’huile d’olive

Pour la sauce

  • une briquette de crème fraiche (la mienne est au soja)
  • 100 gr de parmesan frais, rapé.
  • du poivre

How To :

Faites cuire vos artichauts dans une grande quantité d’eau salée. Ils sont cuits quand vous pouvez retirer une feuille sans rencontrer de résistance.

Une fois cuits, égoutez les et laissez-les refroidir pour pouvoir les manipuler. Otez toutes les feuilles, jusqu’à arriver au coeur du légume. Retirer le foin et ne gardez que les coeurs. Mixez les avec la ricotta et le filet d’huile d’olive, jusqu’à obtenir une belle mousse, onctueuse.

Chemisez des petits moules avec du film alimentaire, remplissez les avec la préparation et laissez prendre au frigo.

Une fois pris, réchauffez les moules au bain-marie, dans une grande casserole.

Préparer la sauce au dernier moment, avant de servir. Faites fondre le fromage dans la crème, assaisonnez avec le poivre. Le sel n’est pas vraiment nécessaire, le parmesan étant déjà salé.

Démoulez les pâtés chauds, nappez de sauce au fromage et servez immédiatement.

img_4494_1

Trucs et ficelles :

Cette première ébauche nous a ravit les papilles mais demande bien sur quelques améliorations. Aussi, si vous testez cette recette avec d’autres ingrédients, en modifiant des choses, n’hésitez pas à m’en faire part.

Cette recette pourrait se faire avec des fonds d’artichaut en boite. Personnellement, je ne suis pas attirée par les fonds d’artichauts en boite, mais c’est une répulsion sans aucun fondement : je n’en ai jamais mangé. Je suis simplement plus attirée par le légume frais.

Pour ce qui est du fromage, il mériterait qu’on s’y attarde. Le parmesan que j’ai utilisé était bon, mais pas assez corsé. La mousse aux artichauts est très douce, donc il faut un fromage plus corsé, pour réveiller le plat, mais pas puissant, pour éviter qu’il n’écrase le gout subtil de la mousse. Peut-être qu’un parmesan plus agé ou un provolone piquant trouverait sa place au côté de la mousse.

J’ai appelé cette recette « artichauts romains » mais je l’ai bel et bien réalisée avec des artichauts classiques. Les artichauts romains sont plus petits et ont une belle couleur mauve sur leurs feuilles. Il vous en faudra bien évidemment beaucoup plus, puisqu’ils sont tout petits!

img_4498_1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *