Poulet à la Thaïe

Bon, je suis en vacances mais je ne vais pas vous laisser mourir de faim! De toute façon, j’ai des recettes à publier en retard, si je n’en profite pas, j’aurai toujours une guerre de retard. D’ailleurs, je me demande si je ne dois pas intensifier mes délais de publication de recette…Enfin, je réfléchirai à tout ça plus tard.

Or donc, le poulet à la thaïe ce jour, mes amis. Pourquoi à la thaïe? Parce que le gingembre utilisé fait partie des épices favorites de la cuisine thaïe, qui s’en sert pour rendre le plat plus piquant. La cuisine thaïe utilise aussi le piment mais…mon palais délicat et mal éduqué n’aime pas ça. Avec le gingembre, j’ai trouvé le juste compromis entre le côté relevé des plats sans tomber dans le « feu » qu’on peut ressentir en mangeant des piments. L’impression de manger de la lave en fusion et de la digérer encore plusieurs minutes (voire heures!) après le repas ne me plait vraiment pas.

Donc, la merveille :

img_2680_11

Poulet à la thaïe : 

Ingrédients : Nous étions 7 convives

  • 1 cuisse de poulet/personne
  • 150 gr de gingembre frais.
  • un cube de bouillon
  • 25 cl d’eau chaude (une bonne louche)
  • une cuillère à café de thym sèché
  • 2 échalottes
  • 25 cl (une briquette) de crème fraichée allégée
  • Sel, huile d’olive. 

HOW TO :

Mettez vos cuisses de poulet à dorer dans un peu d’huile d’olive. Quand toutes les faces sont brunes, réservez le poulet.

Détaillez les échalottes et l gingembres en petits dés, mettez les à fondre dans la casserole utilisée pour le poulet (pas besoin de la laver entre les deux). Laissez fondre quelques minutes à feu doux, puis ajoutez le thym sèché, le poulet, le bouillon cube et l’eau.  Couvrez et laissez cuire jusqu’à cuisson complète du poulet. 

Une fois le poulet cuit, retirez le de la casserole et ajoutez la crème fraiche et laissez mijotez quelques instants. Mixez la sauce au mixer plongeant. Remettez le poulet dans la casserole pour le garder au chaud jusqu’au service. 

J’ai servi ce plat avec du riz mauve de chez Oxfam. La saveur épicée de la sauce demande un féculent qui « éponge » bien. 

img_2682_11

La recette est inspirée de

Variantes : 

J’ai aussi cuisiné la recette sans thym et avec deux louches de bouillon de poule déjà délayé.  C’était moins bon. Pour ma part, c’est un plat excellent pour les gens qui d’ordinaire n’aiment pas manger épicé. Par contre, je pense qu’il ne conviendra pas aux enfants trop jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *