Framboise et lavande

Un petit dessert facile (mais oui, c’est facile, pas besoin de compétence, pas de minutage chronométré, pas d’ustensiles spéciaux) et bon et…améliorable, mais ma foi, pas mauvais!

Voici donc la bête :

img_3835_1Alors n’est-ce point mignon?

Bon et en plus, c’est gourmand, je vous le dit!

Bavarois à la framboise et panna cotta à la lavande :

Ingrédients :

Pour le bavarois :

  • 400 gr de framboises
  • 1/2 litre de crème fraiche (minimum 30% de matière grasse pour qu’elle soit fouettable)
  • 2 grosses CS de sucre
  • 6 grammes de gelatine ( pour moi, cela faisait 3 feuilles)

Pour la panna cotta :

  • 100 gr de sucre
  • 50 cl de crème fraiche
  • 12 cl de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 2 cc de lavande sèchée
  • 6 grammes de gelatine (ça fait toujours 3 feuilles)

How To :

D’abord attaquez  le bavarois. Laissez tremper la gélatine dans de l’eau froide. Faites chauffer doucement les framboises avec le sucre. Une fois que les fruits sont bien réduits en purée, passez l’appareil au chinois pour oter les petits grains.  Incorporez la gelatine au coulis de framboise encore chaud.

Fouettez la crème pour la monter en chantilly. Incorporez le coulis de framboise à la chantilly.  Faites attention à laisser bien tiédir le coulis avant de le mettre dans la crème fraiche petit à petit. Si vous mettez le coulis trop chaud, la crème va s’affaisser. Si vous mettez trop de coulis en une fois, vous aurez du mal à incorporer le tout de façon homogène. Et enfin, ne mettez pas le coulis au frigo ou au congélateur pour qu’il refroidisse plus vite : si vous l’oubliez, il va se figer : il y a de la gélatine dedans!

img_3822_1Une fois le bavarois réalisé, mettez le dans votre récipient de service. Pour nous, ce sont des verres.  Réservez au froid pendant au moins une heure, le temps que cela fige (nous avons mis les verres au congélateur)

Ensuite, attaquez la panna cotta.

Laissez tremper la gélatine dans de l’eau froide. Mettez la crème, le lait, la gousse de vanille ouverte, grattée, entière, et le sucre dans un caquelon. Faites y infuser la lavande. J’ai mis ma lavande dans un sachet à thé, pour ne pas devoir filtre le mélange. Ne faites pas bouillir le mélange. Laissez infuser jusqu’à obtention du gout désiré. J’ai laissé infuser près d’une demi-heure (et j’ai bien fait, j’expliquerai plus loin pourquoi). Retirez la lavande et la gousse de vanille. Dans le melange chaud, faites fondre la gelatine. Laissez tiédir. Versez la panna cotta au dessus du bavarois de framboises.

img_3829_1

Regardez moi ces petits grains de vanille, n’ont-ils pas l’air succulent?

Trucs et ficelles :

Si, comme moi, votre panna cotta est trop chaude, elle fera remonter un peu de bavarois, qui viendra « flotter » immonde blob rose dans votre pannacotta mouchetée. Comme je suis un peu maniaque, je trouve que ca fait désordre. Donc, j’ai gardé un peu de panna cotta dans ma casserole et j’ai fait prendre le dessert au frigo. Plus tard, j’ai remis une couche de panna cotta histoire d’avoir une surface brillante, blanche pailletée de noir, bien uniforme et complètement appétissante.

Au niveau des gouts : la panna cotta à la lavande est vraiment plus subtile que le bavarois.  Elle se retrouve alors écrasée par le bavarois. Le mélange reste bon, mais la panna cotta à la lavande, mériterait d’être dégustée seule…ou avec un peu de thym?

Et bien sur, pour encore plus de gourmandise, poser une couche de coulis de framboise ou un ou deux fruits frais…C’est le must!

img_3834_1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *