Maxi Stoef*!

* Prononcez : « Stouf » : terme belge signifiant esbrouffe.

Bon, Noel, c’est dans une semaine. Vous êtes à la bourre, du boulot jusqu’au dessus de la tête, un début de grippe, en retard pour vos cadeaux de Noel et vos beaux-parents (toqués de cuisine depuis qu’ils sont à la retraite) débarquent le 24 au soir avec la ferme intention de voir avec QUI leur rejeton a décidé de vivre? Et en plus, ce n’est que la deuxième fois que vous les voyez?

Qu’à cela ne tienne, je vous offre l’entrée, vous sauve le repas, vous permet d’en mettre plein la vue à vos beaux parents pour quasi rien… Trois maravedis et 25 minutes de boulot (dont 20 minutes sont entièrement effectuées par votre four, tout seul!

img_7133_1Tarte Tatin à la mangue et au canard fumé

Ingrédients pour 3 ou 4 personnes:

  • Une belle mangue
  • Un paquet de canard fumé
  • Une pâte feuilletée
  • Du poivre

How To :

Attention les yeux, c’est déconcertant de simplicité.

Beurrez vos ramequins. Tranchez la mangue en lamelles et disposez les dans les ramequins, en alternant la mangue et le canard fumé.

Comme là : img_7123_1

Recouvrez vos ramequins d’un carré de pâte feuilletée, enfournez le tout, 20 minutes environs. Au moment de servir, retournez vos tartes d’un geste preste sur vos assiettes de présentations, souriez et servez.

Tant de simplicité d’exécution, ca vous laisse même le temps de vous maquiller!

Trucs et ficelles :

Si vous voulez vraiment vous la pèter « Soirées de Madame l’Ambassadeur », n’hésitez pas à en rajouter dans la garniture honteusement chic : mâche et crème de vinaigre balsamique, donnez à cette tarte un nom ronflant et baissez les yeux comme une première communiante quand Beau-Papa vous complimentera!

Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir…

Si c’est la première fois qu’on lit mon blog, on file sur « Gastronomie et Pifomètre »!

Une réponse à Maxi Stoef*!

  • Olivier dit :

    Je suis assis à une table élégante et devant moi trône une étrange carré d’où s’échappe un fumet qui me fait penser à la fois à une composition pâtissière et un carpaccio frais et bien aromatisé. Je n’hésite pas une seconde et me saisi de ma fourchette pour participer à cette expérience culinaire avec une grande curiosité papillaire et scientifique. Je ne me sens pas assez à l’aise pour décrire le résultat verbalement mais les mots qui me viennent à l’esprit sont : doux, fondant, suspension, équilibre, et sneak-preview (ce mot pour décrire une impression fort similaire à celle qui me traverse quand j’arrive à la fin d’un épisode de The Shield, exactement au moment où soudain le but ultime de ma vie se dessine enfin à mes yeux : voir l’épisode suivant, et tout de suite). Ma note officielle : 9.5/10. Je trouve que ce plat fonctionnerait à merveille dans un repas de mariage ou d’une grande occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *