L’absence

« Ca fait quoi, de ne pas avoir de père ».

« Je ne sais pas, je n’en ai jamais eu ».

J’ai connu l’absence toute petite. Tellement bien que je n’ai pas connu la présence, préalable nécessaire à l’absence.

Pour qu’il y ait manque, il faut qu’il y ait eu quelque chose. Et ce manque, en lui-même, Est. C’est un trou dans l’espace, mais ça prend de l’espace.

L’absence d’absence donne le vertige.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *